Agéhix travaille maintenant dans la gendarmerie. Plus précisément il contrôle la vitesse avec son nouveau radar « ultra-précis ».
Sur cette belle route de campagne limitée à 70 km/h, il arrête Angèle.

Angèle : « Je ne roulais qu’à 72 km/h. Tu es mon ami Agéhix. Entre amis, nous ne sommes pas à 2 km/h près. »

Agéhix : « C’est vrai, c’est bon pour cette fois. »

Le lendemain Agéhix arrête de nouveau Angèle qui ne roule pourtant qu’à 68 km/h ! »

Angèle : « Ça ne va pas ? Je suis en dessous de la vitesse limite ! »

Agéhix : « Entre amis, nous ne sommes pas à 2 km/h près. Non… ? »

Angèle : « C’est à cause de tous ces abrutis qui partent tous au même endroit au même moment, que nous sommes dans cet embouteillage. »

Agéhix : « Respecte-toi, Angèle. Ne te traite pas d’abrutie. »

(extraits du livre «La conduite conviviale» aux éditions Jouvence, 2007)