Conducteur convivial
  • Il considère le code de la route comme une protection
  • Il assume ses erreurs, et sait se faire pardonner
  • Il respecte les professionnels de la route (travaux, personnels autoroute, enseignants… et même les gendarmes !)
Conducteur archaique
  • Il considère le code de la route comme une contrainte
  • Il voit les forces de l’ordre comme des ennemis
  • Il manque de considération aux professionnels de la route
  • Il conteste systématiquement ses erreurs, les amendes…